Diptères prédateurs

 

Chez les diptères (ou mouches) plusieurs familles sont intéressantes au vignoble, pour leur activité de prédation au stade larvaire ou adulte.

  • Asilidae

Ces diptères, appelés aussi mouches à toison, pouvant être de grande taille se reconnaissent à leur corps allongé largement couvert d'une abondante pilosité mêlée de soies sensorielles épaisses et rigides. Des "moustaches" les protègent de leur proies. Les adultes (figure) sont munis d'une trompe rigide leur permettant de transpercer leurs proies et d'y injecter une salive venimeuse à effet foudroyant puis d'aspirer le contenu prédigéré. Ce sont des prédateurs de lépidoptères et autres insectes.

Leur présence est un bon indicateur de la qualité du biotope et de la biodiversité.

 

  • Chamaemyiidae

Les Chamaemyiidae (mouche argent) forment une petite famille dont les adultes et les larves consomment des pucerons et des cochenilles. Ces insectes se reconnaissent par la couleur gris clair de leur corps.

 

  • Cecidomyiidae

Dans cette famille d'insectes ce sont les larves qui sont prédatrices. Le genre Feltiella se nourrit exclusivement d’acariens (photo) et cet insecte se rencontre spontanément de mai à septembre dans les foyers de ces ravageurs. Les larves peuvent entrer en diapause si les proies manquent.

Les adultes tout petits et couverts de soies, vivent seulement quelques jours. La larve d'abord blanc jaunâtre devient orangée plus ou moins coloré selon les proies consommées puis le corps se couvre de points blancs. A la fin de son développement la larve mesure environ 2 mm.

 

  • Empididae

Les Empididae sont des insectes reconnaissables facilement grâce à leurs pièces buccales souvent allongées, à l’appareil reproducteur du mâle généralement très développé, et à leur pilosité souvent dense. Les mâles collectent des proies qui sont offertes aux femelles au moment de l’accouplement (photo). Ces mouches attrapent des insectes vivants de taille variée, dont la femelle se nourrira. A ce titre ces insectes sont des auxiliaires utiles dans la protection du vignoble. Par ailleurs ce sont de bons pollinisateurs.

 

  • Syrphidae

Si les syrphes sont surtout connus pour être, au stade larvaire, des prédateurs très efficaces de pucerons, certaines espèces consomment d'autres proies. Par exemple Xanthandrus comtus se nourrit de chenilles et Dasysyrphus tricinctus dévore des chenilles de noctuelles. Episyrphus balteatus, une des espèces les plus communes a été trouvé sur foyers de cochenilles, acariens et cicadelles (photo).

D'autre part, les adultes, le plus souvent, consomment du pollen (photo) et sont donc attirés par les bandes fleuries, et sont ainsi de bons insectes pollinisateurs.

 

 

 

Dernière modification : 11/10/2022
  • Auteur :
  • S Chamont (INRA)
asilidae-papillon
Figure 1
asilidae
Figure 2
feltiella-sur-acariens
Figure 3
empis-chasse
Figure 4
syrphe-larve-acariens
Figure 5
syrphe-vigne-fleur
Figure 6
pupe-syrphe
Figure 7