Historique de l’invasion

 

Popillia japonica est originaire du Japon. Il a été détecté pour la première fois aux États-Unis (New Jersey) en 1916 où il s'est progressivement établi, et a atteint le Canada en 1939.

Il a été introduit accidentellement aux Açores (Portugal), sur l’île Terceira en 1980 puis s'est propagé sur les îles de Faial, Flores, Pico, São Jorge, Corvo et São Miguel.

Il a été officiellement signalé pour la première fois en 2014 dans les régions de Lombardie et Piémont en Italie, toutefois des photos prises dès janvier 2012 attestent de son introduction antérieure. Considérant l'étendue de la zone géographique où il a pu s'implanter, son éradication est désormais considérée comme impossible.

Plusieurs signalements ont été reportés d'Asie depuis 2011 : Vietnam (2011), Bhutan (2015), Chine et Taïwan (2020), Corée du Sud (2020).

Le Scarabée japonais a été détecté en Suisse au sud du Tessin (dans la commune de Novazzano) dans un vignoble au cours de l’été 2017. Il a enfin été piégé à proximité des frontières françaises au cours de l'été 2021 avec de nouvelles détections en Italie dans le Val d'Aoste et en Suisse à Bâle.

Il est classé comme organisme de quarantaine prioritaire présentant un risque majeur sur le plan environnemental, il est donc interdit d’introduction et de circulation en Europe.

 

Dernière modification : 06/09/2021
  • Auteurs :
  • J Streito (INRAE)
  • M Chartois (INRAE)