Connaître son cycle

Les différents stades de développement

Adultes de Popillia japonica

 

Le cycle du Scarabée japonais comprend un stade œuf, trois stades larvaires, un stade nymphal et le stade adulte.

Les œufs sont ovales, blanc crème et mesurent environ 1,5 mm. Ils sont pondus dans le sol jusqu’à 10 cm de profondeur par petits groupes de 2 à 4. Les larves sont des vers blancs avec des pattes brunes. Elles sont très difficiles à reconnaître de celles des autres Scarabées. Elles vivent dans le sol où elles se nourrissent de racines. Lorsqu’elles ont atteint leur développement complet, elles mesurent environ 25 mm. La nymphe est blanc ivoire et mesure environ 14 mm.

 

Larve de Popillia japonica à la fin de son développement

 

Le cycle de développement

Le cycle de vie du Scarabée japonais dure un an, voire deux ans dans des régions les plus froides.

Les larves passent l'hiver enfouies dans le sol, entre 25 et 30 cm de profondeur, à l'abri du gel et entrent en vie ralentie. Elles cessent de se nourrir. Au printemps, les larves remontent dans le sol à 5 cm de la surface et se nourrissent de racines avant de se nymphoser. Elles passent entre 4 à 6 semaines au stade de nymphe.

Les adultes émergent entre la mi-mai et début juillet et vivent entre 30 et 45 jours. Ils commencent à voler lorsque la température atteint environ 21°C. Leur activité est réduite lors des jours venteux, pluvieux ou nuageux. Entre 7 et 10 jours après émergence, ils se nourrissent tout d’abord sur les plantes basses, puis sur les arbres fruitiers et arbres d’ombrage, ainsi que sur les cultures.

Les femelles pondent ensuite entre 40 et 60 œufs dans le sol, jusqu'à 10 cm de profondeur, groupés par paquets de 2 à 4 œufs. Les larves éclosent 2 semaines plus tard.

 

Plantes hôtes et dégâts

Popillia japonica est polyphage et s’attaque à différentes plantes des jardins, espaces verts, forêts et cultures, par exemple l'arboriculture fruitière (fruits à coque, fruits à noyau (dont amandier), fruits à pépins, petits fruits) ; les cultures légumières (fraisier) ; les bois et forêts (érables, marronnier, bouleau, châtaignier, noyer, platane, peupliers, Prunus spp., rosier, saules, tilleul, orme) ; les grandes cultures (cultures industrielles et fourragères, maïs) ; jardins et espaces verts (jardins, gazons…), et la viticulture.

Le Scarabée japonais adulte se nourrit des feuilles en ne laissant que les nervures. Les dégâts sont caractéristiques : les feuilles des plantes attaquées sont découpées en dentelle. Les feuilles finissent par brunir et tomber. Le Scarabée japonais peut également s’attaquer aux fleurs, par exemple aux étamines de maïs et empêcher les épis de se former correctement. 

Les larves se nourrissent surtout de racines de graminées (par exemple de gazon), et peuvent aussi s’attaquer aux racines de fraisiers, de tomates, de maïs et de soja.

 

Dégâts d’adultes de Popillia japonica sur feuilles de vigne sauvage.

Dernière modification : 09/09/2021
  • Auteurs :
  • J Streito (INRAE)
  • M Chartois (INRAE)