• Ecophyto
  • Logo-Cirad
  • RITA
  • Logo-CA
  • FREDON
  • LPA-COCONI

Anomalies génétiques*, chimères

 

 (genetic abnormalities)

 

 

  • Famille(s) botanique(s) sensible(s) 

 

Toutes  les familles

  

  • Zones de production affectées :
Mayotte Réunion Guyane
Guadeloupe Martinique  Nouvelle-Calédonie 
 Polynésie-Française    

  

  • Organes attaqués

 

Feuilles Fruits Tige

 

 

  • Symptômes :
    • décolorations foliaires affectant une à plusieurs feuilles : des secteurs contigus jaunes à blancs, plus ou moins bien étendus, sont visibles sur le limbe (figure 1) ;
    • décolorations  affectant sporadiquement la tige et les fruits ;
    • développement foliaire entrainant une déformation plus ou moins marquée du limbe.

 

  • Cause :  mauvais fonctionnement local des tissus du limbe, la synthèse de chlorophylle est plus ou moins inhibée. Cette anomalie génétique doit être considérée comme une curiosité sans conséquences pour la culture. En effet, dans la majorité des cas, une très faible proportion de plantes est affectée. Elle est à classer dans les maladies physiologiques.

 

  • Indices de diagnostic :
    • dans la majorité des cas, une à quelques plantes sont affectées ;
    • les symptômes apparaissent normalement précocement, et uniquement sur l'espèce cultivée ;
    • l'expression des symptômes de certaines maladies génétiques peut être influencer par la température et/ou le génotype cultivé.

 

  • Confusions possibles : viroses ou phytotoxicités notamment. Soulignons que cette affection n'est en aucun cas transmissible aux plantes environnantes.

 

  


* de nombreuses mutations génétiques ou aberrations chromosomiques (dans la constitution des chromosomes ou dans leur nombre) sont responsables d'autres symptômes, notamment des modifications de la forme des folioles et des feuilles chez les légumes , voire sur leurs autres organes (tiges, fruits). En présence de telles aberrations phénotypiques, survenant sur des plantes souvent isolées, avec des symptômes se manifestant précocement et parfois de façon spectaculaires, leur faisant redouter à tort le pire pour leur culture. Associées à des feuilles ou des folioles plus ou moins « chiffonnées », enroulées par rapport à leur axe ou leur plan,  à des tissus tissus plus épais, à une stérilité florale, etc, les plantes touchées doivent être considérées comme des curiosités sans conséquences. Soulignons que ces autres anomalies génétiques ne sont en aucun cas transmissibles aux plantes environnantes.

Dernière modification : 31/03/2022
  • Auteur :
  • D Blancard (INRA)
Chimere-salade
Figure 1
Chimere-chou-pomme
Figure 2
Chimere-baselle1
Figure 3
chimere_baselle_2
Figure 4
Chimere-baselle2
Figure 5
Chimere-Courgette
Figure 6
Chimere-Courgette2
Figure 7
Chimere-Pasteque
Figure 8
Chimere-Pasteque2
Figure 9
Chimere-Tomate1
Figure 10
Chimere-Tomate2
Figure 11
Chimere-Aubergine
Figure 12