• Logo-Cirad
  • Logo-anses
  • chambre agriculture réunion
  • fdgedon Réunion

Maladies de conservation des bananes

 

Cultures sensibles : banane

Généralité

Il existe de nombreuses maladies de conservation des bananes, ces maladies limitent fortement la commercialisation des bananes exportées.

Pour prévenir l’ensemble de ces nuisibles, il convient d’effectuer une série d’interventions au champ. Des traitements post-récolte spécifiques axés sur la prévention de la contamination par l’eau et des fongicides post-récolte existent également.

Colletotrichum musae est responsable de l'anthracnose de quiescence et du chancre, tandis que la pourriture de la couronne est provoquée par un complexe de champignons dont Colletotrichum musae mais aussi d'autres tels que des Fusarium, des Verticillium, et des Cephalosporium.

Organes affectés : 

Fruits


Symptômes
 

Symptômes ou dégâts :

  • L’anthracnose de quiescence : taches brunes se développant à la maturation des fruits en sortie de mûrisserie et ultérieurement dans le circuit de commercialisation. Cette maladie se traduit rarement par de lourdes sanctions commerciales.
  • L’anthracnose de blessure ou chancre : larges nécroses brunes se développant sur les doigts meurtris à la récolte ou à l’emballage. Ces symptômes sont observables dès le dépotage des fruits après le transport maritime et se traduisent par de fortes sanctions commerciales.
  • Les pourritures de couronne sont des moisissures se développant à partir des surfaces des découpes effectuées lors de la confection des bouquets en station d’emballage. Ces dégâts s’observent aussi après le transport maritime et se traduisent par de fortes sanctions commerciales.

Signes :

Confusions possibles :  

 

Biologie

Cycle de développement :

  • Colletotrichum musae peut former des structures "dormantes" et très résistantes qui restent fortement accrochées à la surface des fruits. Ces structures permettent au champignon de résister aux traitements fongicides. Le chancre se développera ensuite pendant les phases de transport et de mûrissage là où des structures dormantes sont présentes. L'anthracnose est une pourriture de la peau des fruits qui infecte les fruits au champ, principalement durant le premier mois qui suit la jetée.
  • Pour les maladies de la couronne, les champignons pénètrent dans les tissus lors de la découpe des mains en bouquets.

Facteurs de propagation de la maladie :

Les spores sont disséminées par les eaux de lavage en station de conditionnement ou l'écoulement d'eau sur le régime dans la plantation.

 

Protection agroécologique

Méthodes préventives :

  • Epistillage : élimination manuelle des pistils en décomposition lorsque les doigts sont en position horizontale (écoulement du latex au sol).
  • Destruction des tissus morts ou inutiles : fleurs et bractées, cravate, vieilles feuilles
  • Gainage (ou ensachage) : mise en place d'une gaine autour du régime en vue de limiter l'écoulement d'eau sur le régime.

Méthodes curatives :

 La lutte chimique n’apporte pas toujours de réponse satisfaisante, des résistances aux fongicides se sont développées chez les différentes espèces fongiques impliquées.  

 

 

 

Références :
Fiche IT² - Manuel du planteur bananier : les maladies de conservation
Maladies et ravageurs du bananier - FruiTrop n°240 , Page 109 à 117
 
Dernière modification : 04/08/2022
  • Auteur :
  • M Negri (CIRAD)
pourriture couronne
Figure 1